Une importante perte de données a eu lieu. Si vous avez créé votre compte ou changé votre mot de passe après le 3 juin 2019, ces changements ne sont plus effectifs. Veuillez lire cet article pour plus d'informations.
 Accueil » Médiathèque » Récits » Les gages...
Récits des parties des citoyens.

Re: Les gages...

Messagepar KiwiZ » Ven 3 Mai 2013 18:53

Le gage immédiat m'a l'air d'être un de vos favoris, ça fait plusieurs fois que je le vois ici celui-là  :lol:

Sinon, pour le gage à 7 jours, on peut dire que Mick est un gros veinard ^^

KiwiZ
KiwiZ et KiwiZ qui se kiffent grave
Avatar de l’utilisateur
KiwiZ
Citoyen responsable
Citoyen responsable
 
Messages: 93

Re: Les gages...

Messagepar Mick_et_Mouse » Sam 4 Mai 2013 22:17

Bonsoir,


Oui Kiwiz. Ce gage immédiat est l'un de mes favoris... J'adore être à sa merci ainsi...
Et pour le gage à 7 jours, il est assez joueur mon homme donc il s'amuse et moi aussi !


Bisoux,
Mouse
Avatar de l’utilisateur
Mick_et_Mouse
Conseiller Municipal
Conseiller Municipal
 
Messages: 745
Âge: 17

Re: Les gages...

Messagepar Mick_et_Mouse » Sam 1 Juin 2013 22:54

Bonsoir à tous,


Voici donc le récit de notre partie du 28 mai dernier... J'avais enfilé une paire de bas avec un porte-jarretelles, un joli shorty et un soutien-gorge assorti. Une petite robe par dessus et des chaussures à talons sont venues compléter ma tenue de "j'ai envie de toi, mon homme". Bien entendu quand je suis venue le chercher, il m'a suivie avec enthousiasme...
La soirée étant déjà avancée, nous avions choisi une partie courte. La partie déshabillage prit une tournure un peu particulière quand vint le premier gage concernant mes chaussures. Je ne voulais pas les enlever et Mick me demanda alors une compensation pour le fait de ne pas suivre mon gage. Nous sommes tombés d'accord sur une série de claques sur mes fesses pour la durée du gage. Il en fut de même pour mes bas et le porte-jarretelles que j'ai gardés...
Puis nous avons enchaîné les gages avec un bon nombre de carte « double durée » pour pimenter le tout. Nous nous sommes embrassés, caressés, donnés du plaisir... Bref, une partie parfaite comme à chaque fois.
Pour le dernier gage, Mick devait me prendre en levrette, position qu'il adore pendant trois minutes. Devant la difficulté de la tâche après près d'une heure de jeu, il semblait résolu à ne pas aller jusqu'au bout du jeu (avec gage final). Mais il a tenu bon avec une grande fierté.
Et c'est lui qui a remporté cette partie assez serrée en fait.
Comme gage final, je devais commencer par me masturber. Je me suis installée sur la table, à quatre pattes, les fesses vers lui et me suis donnée du plaisir avec cette vue de mes fesses qu'il aime tant. Ensuite, c'était à son tour d'avoir un orgasme. Je devais le prendre en bouche et le faire venir sur la partie de mon corps de son choix. Il m'installa dans la même position que sur la table mais au sol. Ma bouche fut mise à contribution puis, quand il s'est senti venir, il passa derrière moi et se répandit entre mes fesses. Il regarda couler son plaisir le long de mes cuisses sur mes bas en me caressant le sexe. J'eus un inattendu deuxième orgasme qui clôtura notre belle soirée...


Bisoux,
Mouse
Avatar de l’utilisateur
Mick_et_Mouse
Conseiller Municipal
Conseiller Municipal
 
Messages: 745
Âge: 17

Re: Les gages...

Messagepar jo et mi » Dim 2 Juin 2013 08:15

Encore une fois belle soirée et un beau récit ! Vous devez êtres les plus coquins de sexy city !  :P
jo et mi
Jet-Setter Certifié
Jet-Setter Certifié
 
Messages: 275
Âge: 42

Re: Les gages...

Messagepar Mick_et_Mouse » Dim 2 Juin 2013 21:47

Merci mais je ne pense pas que nous soyons les plus coquins... Peut-être les plus loquaces par contre...
Avatar de l’utilisateur
Mick_et_Mouse
Conseiller Municipal
Conseiller Municipal
 
Messages: 745
Âge: 17

Re: Les gages...

Messagepar Mick_et_Mouse » Lun 3 Juin 2013 21:39

Bonsoir à tous,


Maintenant que celui-ci est presque terminé, je vais pouvoir vous conter le gage à 7 jours que j'ai eu pour ma dernière partie.
Pour celui-ci, Mick devait écrire sur des petits bouts de papier 10 lieux où il avait envie de faire un câlin et je devais en tirer un au sort à quatre reprises dans la semaine et accéder à ce souhait. Trouvant que 4 fois était un peu faible, j'ai "menti" à Mick. Je lui ai dit d'écrire 7 lieux, 7 "câlins" et 7 scenarii et j'en tirerais un au sort tous les jours.

Voici donc le résultat de ce gage :

- mercredi 29 mai:
Au moment de nous mettre au lit, j'ai commencé à embrasser mon homme à pleine bouche puis je l'ai déshabillé et l'ai allongé sur le lit. Je me suis dévêtue sous son regard avant de venir m'installer sur lui en 69. Nous nous sommes donné du plaisir ainsi et avons eu un orgasme en même temps, nous délectant du plaisir de l'autre.
Le premier papier mentionnait "69". J'avoue qu'à la lecture, j'eus peur d'un manque d'originalité de mon homme.

- jeudi 30 mai:
Après avoir mis les enfants au lit, j'ai prétexté l'oubli de mon sac à main dans la voiture pour me rendre dans celle-ci. J'ai alors appelé mon homme pour lui dire qu'il y avait un problème avec la voiture. Il descendit me rejoindre et me trouva assise sur la banquette arrière brandissant fièrement ma culotte. A vrai dire, il était descendu avec un large sourire (je pense qu'il avait compris). Il m'a rejoint à l'intérieur et nous avons fait un câlin sur cette banquette arrière.
Sur le petit papier était écrit "voiture". Mon inquiétude sur la teneur des gages n'était toujours pas partie.

- vendredi 31 mai:
"Si nous prenions une douche ensemble, ça fait longtemps", lui ai-je proposé. Nus sous la douche, nous avons commencé à nous (caresser) savonner mutuellement. Mes mains glissèrent bien entendu sur les belles fesses fermes de mon homme alors qu'il me tournait le dos. Alors qu'une de mes mains restait sur ce beau morceau de chair, la deuxième s'aventura de l'autre côté pour saisir le sexe de mon homme. Je commençais à la masturber et, lorsqu'il fut à ma merci, la main qui était sur ses fesses glissa entre elle. Mon majeur trouva alors la rosette de mon homme. "Tu en as envie, vraiment ?" Il me fit un "oui" de la tête. "Penche-toi un peu alors". Il s'exécuta. Aidé par le savon, mon majeur se freya un chemin dans le petit trou de mon homme. J'ai alors entamé des va-et-vient tout en continuant à masturber son membre. Enhardie, j'ai introduit mon index entre les fesses de mon homme qui ne bougea pas. Après quelques minutes de ce traitement, il se crispa et son sexe lacha son plaisir. Il se retourna vers moi et, après un sincère merci, m'invita à reproduire sa position. Il introduit alors un doigt entre mes fesses et deux dans mon sexe déjà bien humide. Puis il introduit petit à petit des doigts supplémentaires devant et derrière. J'eus un puissant orgasme ainsi avec trois doigts dans les fesses et quatre dans le sexe, le pouce resté libre agaçant mon petit bouton.
En sortant du bain, il m'avoua être intrigué par le plaisir anal (qu'il avait peu connu jusque là) et voulais l'explorer un peu plus...
Sur le papier : "masturbation mutuelle + pénétration anale avec doigt(s)". Ma peur concernant le manque de relief des souhaits de mon homme s'atténua grandement avec celui-ci.

- samedi 1er juin:
Messieurs, comment réagiriez-vous si votre compagne entrait dans votre chambre en se claquant violemment la fesses et en disant "A toi" ? Mon homme n'eut aucun doute sur ce qu'il avait à faire. En même temps, c'est lui qui l'avait écrit sur le papier. "claques sur tout le corps"... Et il n'oublia pas un centimètre carré de ma peau. Ses mains s'abattirent sur mes fesses bien entendu mais aussi sur mes joues, mes jambes, mes bras, mon dos, mon ventre et, à de nombreuses reprises, sur mes seins et mon sexe qui réagit de façon très humide à ce traitement. Quand mon corps fut couvert de traces rouges de ces mains, mon homme me gratifia d'une pénétration avec ses doigts d'une grande brutalité. La pénétration violente de mon sexe échauffé par les claques me donna un orgasme étourdissant. Quand je repris mes esprits, mon homme pointait son sexe à ma bouche. Les quelques (douces) claques sur mes joues pendant la fellation augmentèrent son plaisir et il se répandit sur mes seins. Son jus chaud semblait brûlant à mes seins rendus si sensibles pas les claques de mon homme, mon Maître...

- dimanche 2 juin:
Quel petit égoïste ! Très tendrement, nous nous sommes enlacés dans notre lit. Son sexe érigé vint bientôt prendre place en moi en me donnant autant de plaisir qu'il le pouvait. Mais lorsque sa main commença à glisser vers mon petit bouton, j'ai était contrainte de l'arrêter. Il me glissa alors à l'oreille qu'il l'avait oublié ce gage et qu'il se demandait pourquoi nous faisions juste un câlin dans notre lit. Il pris bien soin de faire durer notre plaisir le plus longtemps possible pour m'obliger à retenir mon orgasme qui faillit à plusieurs reprises me submerger. Puis, quand il en eut envie, il quitta mon corps pour venir étaler son plaisir sur mon visage.
Mon égoïste de mari avait écrit sur le petit papier "Pas d'orgasme pour toi et ton visage pour moi". Magnanime, il m'autorisa à me finir si je ne me nettoyais pas. Le visage souillé du plaisir de mon homme, j'ai glissé sur mon sexe mes doigts qui ne furent pas longs à me faire chavirer.

- lundi 3 juin:
Une paire de bas rouge, un soutien-gorge noir, pas de culotte, une robe trop courte, des talons aiguilles vertigineux, une rouge à lèvres rouge vif, des yeux grossièrement soulignés de noir, des ongles de main et de pied rouge vif, une coiffure ratée et un chewing-gum dans la bouche... Il me voulait en "fille de joie vulgaire", il allait être servi. J'avais pris soin de retirer de l'argent que j'ai glissé dans son porte-monnaie pour rendre le jeu plus crédible. En lui donnant du "chéri" et en mastiquant de la plus odieuse des manières, j'ai joué mon rôle à fond. Je l'ai obligé à me sortir des billets et à se mettre un préservatif avant de faire quoi que ce soit. Avec l'argent qu'il avait, il n'a pu faire de moi ce qu'il a voulu : mes fesses c'était trop cher pour lui... Nous avons fait un "câlin" dans la chambre pendant lequel je me suis amusée à compter la recette du soir. Je voyais ça comme un vrai tue-l'amour mais ça a eut l'air de correspondre parfaitement au souhait de mon coquin de mari. Il m'a même fait jouir m'obligeant à reprendre mes calculs depuis le début.

Comme à mon habitude, je fais mon tirage au sort le soir au cas où je sois obligée de faire quelque chose le matin au réveil (on ne sais jamais), je viens de faire le tirage pour demain : "cuisine"... Mon chéri, puisque tu vas lire ce qui suis, prend acte. Je te laisse prendre la main pour ce gage. Tu pourras me faire ce que tu veux dans la cuisine. Je n'ai qu'une seule exigence : finit cette semaine en beauté... Si je suis satisfaite par ce que tu me fais ce soir dans notre cuisine, il n'est pas impossible que je décide de continuer à tirer des petits papiers disons deux jours sur trois...


Bisoux,
Mouse
Avatar de l’utilisateur
Mick_et_Mouse
Conseiller Municipal
Conseiller Municipal
 
Messages: 745
Âge: 17

Re: Les gages...

Messagepar Sasori » Lun 3 Juin 2013 22:09

Et bien, ce gage à bien pimenté votre semaine à ce que je vois ! :)
C'est cool ça permet de sortir un peu de la routine. Bonne chance Mick pour obtenir des jours supplémentaires. ^^
Image
Avatar de l’utilisateur
Sasori
Maire de Sexy City
Maire de Sexy City
 
Messages: 4459
Âge: 37

Re: Les gages...

Messagepar Chewbie » Lun 3 Juin 2013 22:46

Vous n'avez pas l'air de vous ennuyer. Ce jeu semble vous avoir complètement libérés. Profitez en bien
Chewbie
Voteur occasionnel
Voteur occasionnel
 
Messages: 45
Âge: 39

Re: Les gages...

Messagepar KiwiZ » Lun 3 Juin 2013 22:48

A lire les récits de Mick et Mouse ici j'ai pas l'impression qu'ils connaissent la routine ^^

En tout cas encore un récit très chaud! Une semaine bien chargée  ;)

KiwiZ
KiwiZ et KiwiZ qui se kiffent grave
Avatar de l’utilisateur
KiwiZ
Citoyen responsable
Citoyen responsable
 
Messages: 93

Re: Les gages...

Messagepar Mick_et_Mouse » Jeu 6 Juin 2013 17:15

Bonsoir à tous,


Avec un peu de retard, me revoici devant le clavier pour vous faire part du déroulement du "gage" cuisine... Tout d'abord, laissez-moi vous dire que Mick a été si bon que je vais finir les petits papiers.

Tout a commencé alors que, après le repas, lorsque nous nous sommes retrouvés seuls, j'ai commencé la vaisselle. Mick est venu derrière moi et a commencé à soulever ma jupe et baisser ma culotte. En m'embrassant tendrement dans le cou, il a présenté deux doigts à m bouche en me demandant de les lécher goulument. Je me suis exécutée et, quand ses doigts furent bien couvert de ma salive, il me pencha brusquement en avant et enfonça ses deux doigts d'un coup entre mes fesses. Ajoutant de la salive pour garder une lubrification suffisante, il me pénétra ainsi pendant quelques minutes puis il s'arrête net et quitta la cuisine.
Je me suis mise alors à chercher, en vain, ma culotte pour me rajuster. N'y parvenant pas, après avoir fini la vaisselle, je décidais de le rejoindre dans le salon. En me voyant, il m'ordonna de retourner dans la cuisine.

Au bout d'une longue attente, je le vis revenir dans la cuisine, un grand sourire charmeur aux lèvres. Il m'embrassa à pleine bouche, fit glisser ma jupe le long de mes cuisses et m'assit sur le plan de travail. Il entama alors un doux cunnilingus qui me fit jouir en très peu de temps.
Lorsque je me suis remise de mes émotions, ma jupe avait aussi disparu. Comprenant son petit jeu, je me décidais à ne pas quitter la cuisine et fis l'inventaire de mes vêtements pour me rendre compte que chaussons, tee-shirt et soutien-gorge allaient surement amener à trois interventions de mon homme.

Lors de son troisième retour dans la cuisine, je perçus dans son regard la lueur qu'il a quand il décide de me mener à la baguette. Effectivement, il me plaqua à plat ventre sur la table de la cuisine et, après m'avoir retiré mes chaussons, commença à faire claquer ses mains sur mes fesses, mes cuisses et la plante de mes pieds qu'il m'obligeait à lui offrir. De temps en temps,ses mains se faisaient caresses pour maintenir l'état d'excitation de mon sexe encore pris dans le précédent orgasme.
Bien évidemment à son départ, plus de traces de mes chaussons.

Il revint assez vite cette fois-ci me demandant gentiment de retirer mon tee-shirt. Il me fit alors mettre à genoux et enfonça son sexe qui devait être bien impatient dans ma bouche. Avec une grande application, je lui ai donné autant de plaisir que je pouvais. Il m'autorisa à me caresser pendant que je lui donnait son plaisir. Il ne me demanda qu'une chose : ne pas jouir. Nous fûmes l'un et l'autre, à plusieurs reprises, proches de l'orgasme mais nous l'avons pas atteint. Il me quitta ainsi, en soutien-gorge, à genoux au milieu de la pièce, en emportant mon tee-shirt.

A sa dernière apparition dans la pièce, il se montra fâché de ne pas me trouver tel qu'il m'avait laissée. Je me suis alors remise à genoux mais il m'ordonna de me mettre à 4 pattes. Il passa derrière moi et commença son va-et-vient entre mes cuisses tout en me claquant copieusement les fesses et en y enfonçant ses doigts. Il dégrafa mon soutien-gorge qui tomba au sol. Il sortit alors de mon sexe pour entrer entre mes fesses, faisant entrer les doigts qui m'avait préparée dans mon sexe ouvert pour son plaisir et le mien. Il me prit ainsi pendant quelques minutes puis nous avons atteint l'orgasme quasiment en même temps. Il se vida en moi et m'invita à la suivre dans la chambre pour nous reposer.
Il m'obligea à la suivre à le suivre à 4 pattes et sans me nettoyer. En arrivant dans la chambre, je me suis couchée sur le lit et me suis endormie quasiment de suite tellement il m'avait exténuée. Je ne vous dis pas l'état du drap au réveil le matin...


Bisoux,
Mouse
Avatar de l’utilisateur
Mick_et_Mouse
Conseiller Municipal
Conseiller Municipal
 
Messages: 745
Âge: 17

PrécédenteSuivante

Retourner vers Récits

  • Qui est en ligne
    Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun citoyen et 1 invité